| |

Interview avec un journaliste québécois lors du procès d’Ernst Zündel à Toronto en janvier 1988

Le Professeur Faurisson affirme au micro d’un jeune journaliste, qui semble ne rien connaître au sujet du révisionnisme tout en gardant l’esprit ouvert, que les chambres à gaz homicides dans les camps allemands pendant la Seconde guerre mondiale sont un mythe et que les survivants juifs “sont, en quelque sorte, plutôt la preuve vivante de ce qu’il n’y a pas eu d’extermination”.

Il observe que nos sociétés n’ont plus qu’un tabou : les “chambres à gaz”.

18 janvier 1988 (8 minutes)

1